Si le sol s’est détérioré, c’est parce que les carreaux sont défectueux

Tous les défauts d’une surface carrelée (carreaux cassés, soulevés, etc…) sont observés à la surface des carreaux parce qu’ils représentent la partie visible du revêtement. Mais cela ne signifie pas pour autant que les carreaux soient l’origine du désordre.
Ne pas confondre le lieu où le défaut se manifeste et la cause qui l’a provoqué !

Le comportement d’un carrelage dépend de la qualité des matériaux employés (en particulier des carreaux), du projet, de la pose, de l’utilisation et des conditions d’entretien.

1

 

De même, les défauts constatés peuvent avoir été provoqués par l’un ou l’autre de ces paramètres.

Par exemple, un même défaut comme l’usure prématurée de la surface émaillé d’un carrelage donné peut avoir pour origine :

  • La mauvaise qualité des carreaux; si ceux-ci ne possèdent pas les caractéristiques de surfaces (chimiques, mécaniques annoncées);
  • Un mauvais choix des carreaux, fait sans tenir compte du lieu de destination, ce qui par conséquent constitue une erreur de conception du projet;
  • Une pose peu soignée, comme le nettoyage dans des délais plus longs que ceux prévus d’un carrelage neuf, en employant de surcroît des moyens trop agressifs;
  • Un mauvais entretien, nettoyage réalisé avec des substances chimiques agressives ou des moyens abrasifs.
  • Par conséquent, le diagnostic des défauts est généralement complexe et peut concerner tous les intervenants, y compris l’utilisateur.

“On m’a vendu des carreaux défectueux, je les ai fait poser, et maintenant je prétends à un dédommagement”

  • Si à l’ouverture des boîtes, on constate que les carreaux sont défectueux, et s’il suffit de les observer normalement pour s’en apercevoir, il ne faut pas les poser.
  • II suffit de faire jouer la garantie vis-à-vis du vendeur AVANT la pose.

Après la pose, les contestations des défauts évidents ne sont pas valables et ne sont par conséquent pas acceptables.

  • On ne peut que reconnaître l’équité de cette mesure dont le but est d’éviter des coûts très lourds.
  • Remplacer les carreaux défectueux avant la pose ne comporte qu’un léger retard dans les travaux.
  • Mais leur remplacement après une pose signifie la démolition du carrelage, le transport de gravats à la décharge, la préparation d’une nouvelle surface de pose et la mise en oeuvre de nouveaux carreaux.

Les délais et surtout les coûts et les dommages sont largement plus important.

Capture

 

Il y a un point sur le carreau…

Un quelconque effet qui, dans des conditions normales d’observation, modifie réellement l’aspect d’un carrelage ou nuit à son bon fonctionnement, est considéré comme un défaut. A ce titre, il peut et doit être contesté.

Par exemple, pour un carrelage au sol, les effets qui ne sont visibles que de très près, en se mettant à genoux par exemple et observés à la loupe ou avec un éclairage particulier, ne peuvent être considérés comme des défauts reconnus comme tels.